FORUM DE BIOLOGIE FORUM DE BIOLOGIE
forum des biologistes
FORUM DE BIOLOGIE
FAQFAQ  RechercherRechercher  S’enregistrerS’enregistrer  ProfilProfil  MembresMembres  GroupesGroupes  Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés  ConnexionConnexion 



 Bienvenue 
POUR LES VISITEURS , VOUS NE POUVEZ PAS VOIR LES MESSAGES DE FORUM INSCRIVEZ - VOUS POUR LE VOIR
Les différentes classes d'antibiotiques :

 
Répondre au sujet    FORUM DE BIOLOGIE Index du Forum -> biologie generale -> MICROBIOLOGIE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
abdo2007mad
المدير العام للمنتدى
المدير العام للمنتدى

Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2007
Messages: 208
Masculin
Point(s): 300 597
Moyenne de points: 1 445,18

MessagePosté le: Mar 25 Nov - 11:04 (2008)    Sujet du message: Les différentes classes d'antibiotiques : Répondre en citant

Introduction - la chimiothérapie antibactérienne :

Sir Alexander Fleming La chimiothérapie, c'est à dire l'utilisation de substances chimiques en thérapeutique, a vu le jour en 1909. Paul Ehrlich (1854 - 1915) en donne le principe de base : Une substance chimiothérapeutique utilisable par voie générale dans le traitement des maladies infectieuses doit être nuisible pour le micro-organisme pathogène, mais inoffensive pour les cellules de l'organisme hôte. Les recherches de Ehrlich aboutiront à soigner la syphilis, ce qui lui vaudra le prix Nobel en 1908.

L'action bactériostatique de certains micro-organismes envers d'autres avait été observée en 1877 par Louis Pasteur (1822 - 1895) et M. Joubert (à propos du bacille charbonneux), mais ce n'est qu'en 1929 que Sir Alexander Fleming (1881 - 1955) constate que la culture en boîte de Petri de staphylocoques est inhibée par la présence de moisissures du genre Penicillium. Fleming proposa que le champignon secrétait une substance chimique bactériostatique, utilisable en thérapeutique humaine. Un peu plus tard, la culture en masse permit de disposer de grandes quantités de cette substance : la pénicilline.

En dehors des micro-organismes du genre Penicillium, les bactéries du genre Streptomyces produisent de nombreux antibiotiques. Les bactéries du genre Streptomyces sont des bactéries filamenteuses à coloration Gram positive, strictement aérobies. Les Streptomyces ont pour habitat naturel le sol où ils jouent un rôle important dans la décomposition et la minéralisation des matières organiques, grâce à la synthèse de nombreuses enzymes (amylases, chitinases, cellulases, protéases).

Les Streptomyces produisent environ deux tiers de tous les antibiotiques connus. L'abondance et la diversité structurale des antibiotiques synthétisés par ces bactéries ne se retrouve dans aucun autre genre bactérien.

Presque toutes les classes d'antibiotiques sont synthétisées : les b-lactamines (ampicilline), les synergistines (pristinamycine), les antibiotiques aminoglycosidiques (streptomycine, kanamycine), les macrolides (érythromycine, spiramycine), les cyclines (tétracycline)...

Depuis les années 60, de nombreux antibiotiques sont obtenus par synthèse ou semi-synthèse.

> L'acide Fusidique :

Dans les années 1960-1970, un composé issu de la fermentation du champignon Fusidium coccineum (un champignon Deuteromycète) s'avéra actif envers les staphylocoques, et fut appelé acide fusidique.

L'acide fusidique est aussi isolé à partir de Mucor ramannianus (un champignon Zygomycète) et de Isaria kogana (un champignon Deuteromycète).

La structure générale de l'acide fusidique est très voisine de celle des hormones stéroïdes. Toutefois, cet antibiotique est complètement dépourvu d'effet hormonal.



Acide fusidique


L'acide fusidique s'avère bactériostatique à faibles doses et bactéricide à des doses plus élevées. Cet antibiotique agit en inhibant la synthèse protéique, en se fixant au facteur EF-G d'élongation de la traduction, ce qui empêche la fixation des amino-acyl-ARNt.

La sélection de souches résistantes en cours de traitement est presque toujours observée, ce qui empêche l'usage de ce médicament en monothérapie. Son spectre d'activité ne couvre que les Gram (+), en particulier Staphylococcus aureus, et ses seules indications, en association avec un aminoside ou une b-lactamine, relèvent du traitement des infections à staphylocoques multirésistants.

L'acide fusidique peut néanmoins être utilisé en monothérapie lors du traitement local de conjonctivites bactériennes à germes sensibles, par exemple.

Les Aminosides ou Aminoglycosides :

Les premiers aminosides découverts l'ont été en tant que molécules naturelles, produites par des souches de Streptomyces (streptomycine, néomycine, kanamycine, tobramycine) ou d'Actinomyces (gentamicine, sisomicine).

On notera que :
- les antibiotiques dérivés de la bactérie Streptomyces voient leur nom s'écrire avec un "y" : -mycine.
- les antibiotiques provenant d'Actinomyces s'écrivent avec un "i" : -micine.




Sulfate de streptomycine


Ces composés naturels ont servi de base pour l'élaboration de produits semi-synthétiques (amikacine, isépamicine, nétilmicine), développés afin d'obtenir des molécules insensibles à l'inactivation par les bactéries devenues résistantes aux aminoglycosides naturels. Ces composés se sont aussi avérés moins toxiques que les composés de base.

Les aminoglycosides sont des molécules polaires et polycationiques. Leur structure de base commune comporte un aminocyclitol, auquel se lient par des ponts glycosidiques, 2 (ou exceptionnellement 3) oses. Ces cycles peuvent porter des substituants dont les plus importants sont les groupes hydroxyles et les groupes basiques.

Les aminoglycosides sont des antibiotiques qui inhibent la synthèse protéique, suite à leur fixation sur la sous-unité 30S du ribosome bactérien.

Les aminoglycosides naturels peuvent être classés en fonction de la nature de leur aminocyclitol, et celle des sucres qui le substituent (les dérivés semi-synthétiques pour chaque groupe sont indiqués en italique) :


On distingue ainsi :

- la streptomycine (isolée de l'actinomycète Streptomyces griseus)

- les kanamycines A, B et C, amikacine (dérivé de la kanamycine A), tobramycine, dibékacine

- la gentamicine B (non commercialisée), isépamicine

- la gentamicine C

- la sisomicine, nétilmicine


La gentamicine :
Le composé commercial appelé gentamicine est en fait un mélange de trois composants de la gentamicine C (gentamicines C1, C1a, C2) en proportion d'environ 30 % : 30 % : 40 %.



Sulfate de gentamicine


La kanamycine :
La kanamycine est en fait un complexe d'antibiotiques (kanamycines A, B et C) isolé de la bactérie Streptomyces kanamyceticus. La kanamycine A (usuellement appelée kanamycine) est le principal constituant du mélange. Les kanamycines B (békanamycine ou aminodéoxykanamycine A) et C sont des constituants mineurs.


Cas particulier de la généticine :
La généticine® est un antibiotique de la famille des aminosides qui n'est pas utilisé en clinique humaine. En revanche, il est utilisé pour la sélection de clones cellulaires, après transformation stable de cellules en culture à l'aide d'un vecteur comportant le gène de résistance pour la néomycine (néor).



...............................................................................................la suite .................................


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur Yahoo Messenger MSN Skype N° de telephone
Auteur Message
Publicité






MessagePosté le: Mar 25 Nov - 11:04 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    FORUM DE BIOLOGIE Index du Forum -> biologie generale -> MICROBIOLOGIE Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2015 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Arthur Theme